Page content

Les Meilleurs Endroits Pour Faire Pousser Du Cannabis En Extérieur

Si vous fumez beaucoup, vous aurez besoin de la moisson de cinq à sept gros plants de marijuana femelles pour l’année entière – à supposer, bien sûr, qu’elles auront poussé correctement et qu’elles sont dans la meilleure santé possible. Quand on ramène cela au choix du meilleur endroit pour faire pousser du cannabis, cela signifie que vous n’avez pas besoin d’une grande surface de terre pour faire pousser tous les plants dont vous avez besoin.

Cela ne veut pas dire que vous trouverez facilement une surface saine pour faire pousser. Il y a beaucoup de choses à se rappeler lorsque vous décidez où faire pousser votre marijuana en plein air. Si vous cherchez l’endroit parfait pour faire pousser de la marijuana en plein air, il devrait ressembler à quelque chose comme ça : une surface propre, isolée et près d’un cours d’eau, avec un sol riche en nutriments qui n’a pas de cailloux, et qui est sous le soleil toute la journée. Le facteur le plus important quand on choisit un emplacement est, bien sur, votre propre sécurité.

Exemples de sites de culture

Cultiver de la cannabis dans un jardinCultiver de la marijuana dans un jardin
Quelques personnes ont le luxe de pouvoir cultiver de la marijuana dans leur propre jardin, et c’est toujours l’option idéale. Vous n’êtes jamais loin de vos plants, vous pouvez les arroser de manière conséquente, loin de toute suspicion sur votre jardin comme c’est vous qui le gérez. Néanmoins, l’odeur de marijuana peut être assez piquante donc gardez vos plants loin des limites avec vos voisins.

Cultiver de la cannabis sur un balconCultiver de la marijuana sur un balcon
Comme un jardin, un balcon vous offre un coin pour cultiver votre marijuana avec un accès facile. Comparé à un jardin privé, les balcons peuvent être vus de la rue ou par des voisins qui sont sur leur balcon. Vous pouvez utiliser du film plastique pour garder vos plants loin de la vue mais toujours au soleil. Le film peut aussi réduire la diffusion du parfum de marijuana. Dans l’hémisphère nord, vous devriez placer vos plants en direction du sud (si possible) pour avoir le plus de soleil pendant la journée.

Cultiver de la cannabis sur une terrasse de toitCultiver de la marijuana sur une terrasse de toit
Une terrasse de toit offre à vos plants du soleil durant toute la journée, mais les odeurs et les vents violents peuvent être un problème. Des petites quantités de vent sont idéales pour des tiges plus épaisses, mais des conditions de vent constant (comme ceux que l’on peut trouver près des côtes) ne sont pas bonnes pour des plants de marijuana. Si vous vivez dans un environnement venteux, essayez de trouver des écrans anti-vent.

Cultiver de la cannabis sur le toit d’un immeuble vacantCultiver de la marijuana sur le toit d’un immeuble vacant
Certaines personnes n’ont pas l’accès à leur propre terrasse de toit, balcon, ou jardin, mais un autre toit peut faire l’affaire. Si vous pouvez trouver un immeuble vacant où le toit n’est pas facile d’accès sauf pour vous alors vous avez un emplacement urbain parfait pour cultiver de la marijuana en plein air. C’est attirant de cultiver sur des toits qui sont difficiles d’accès mais non vacants. Ayez juste en tête que des appareils ou équipements comme des climatiseurs peuvent être en fonctionnement et qu’il y aura une maintenance périodique.

Télécharger mon guide gratuit de culture de marijuana sur ce lien pour plus de sites de culture en plein air

Cultiver de la cannabis dans une forêt

Cultiver de la marijuana dans une forêt
Un des meilleurs endroits pour faire de la culture sauvage de marijuana est dans la forêt. C’est toujours une journée plaisante de randonnée à travers les bois, essayant de trouver un emplacement ensoleillé, près d’un ruisseau, et loin de toutes balises ou chemins. S’il n’y aucun flot, vous devriez être capable de creuser (parfois seulement 90 cm de profondeur) pour trouver de l’eau. Dans la plupart des cas, en revanche, le sol forestier est un peu acide (niveau de pH faible). Les forêts de pins et les prés n’aiment pas les sols acides. Parfois, vous serez mieux servi en creusant un trou et en mettant du terreaux riche en nutriments. Vous devez aussi être capable de prendre 15 gallons remplis de bonne terre.

Cultiver de la cannabis  sur une riveCultiver de la marijuana sur une rive
Les rivières ou les ruisseaux ont ce que l’on appelle une rive qui comporte une foule entière de plantes vertes comme des cannes ou des orties. Le sol sur ces emplacements est habituellement tellement mouillé que vous n’avez pas à arroser vos plants. Vous pouvez ajouter une solution nutritive tous les mois pour avoir une meilleure qualité nutritive.

Ces emplacements sont aussi difficiles à trouver. Vous devez nager le long de la rivière pour parvenir à votre culture sauvage, parce que vous avez de bonnes chances que personne ne fera cela.

Cultiver de la cannabis dans un champ à ciel ouvertCultiver de la marijuana dans un champ à ciel ouvert
Cela peut paraitre être une mauvaise idée sachant à quel point un champ est accessible, mais si vous camouflez votre cannabis avec d’autres plantes vous réglez le problème. Vous recevez tout le soleil nécessaire pour vos plants dans un endroit facile d’accès et difficile à décrire. La bruyère est habituellement un peu acide mais si votre champ a de l’herbe ou d’autres plantes, la marijuana devrait s’y plaire.

Si vous voyez des orties nitrophiles alors le sol est plein d’azote, un des plus importants macronutriments pour la culture de marijuana. Néanmoins, la meilleure ligne de conduite est de commencer dans un pot hors de terre ou dans un trou avec du terreau. Gardez vos plants près des mûres ou des orties afin de ne pas être évident face à des spectateurs occasionnels.

Cultiver de la cannabis dans un champ de maïsCultiver de la marijuana dans un champ de maïs
Bien que vous ne possédiez pas votre propre champ de maïs, ce sont des emplacements idéaux pour cultiver de la marijuana. Si vous plantez au milieu de tous les maïs, vos plants recevront des tonnes de soleil, seront à l’abri, et auront toute l’eau et les nutriments nécessaires. Si vous connaissez un autre amateur qui a un champ de maïs et qui plante subrepticement de la marijuana, alors demandez lui si vous pouvez planter ici. Sinon, c’est plutôt risqué de tenter de la culture sauvage sur une parcelle étrangère.

Vous aurez quand même besoin de cultiver vos plants hors du champ de maïs en premier lieu. Vous devrez attendre jusqu’à la fin du mois de Mai ou le début du mois de Juillet quand l’agriculteur arrête de travailler le champ avec un tracteur. Les plants de marijuana doivent faire entre 25 et 40 cm de hauteur avant d’être transplantés dans le champ. Planter au milieu du champ et laisser 90 à 250 cm  d’écart entre chaque plant. Marquer la ligne où sont situés vos plants avec un objet ou en plaçant un autre objet naturel. En quelques semaines, du maïs grandira de plusieurs mètres, ce qui cachera vos plants de marijuana correctement.

Trouver les meilleurs endroits

Trouver les meilleurs endroits pour cultiver cannabis

Premièrement, vous devez trouver un emplacement à l’abri de toute découverte. Dès que vos plants de marijuana sont découverts par quelqu’un d’autre, ils seront immédiatement inutilisables parce que vous perdrez votre collecte entière. Si vous l’avez sur votre propre terrain, soyez sûr de vous éloignez de tout soupçon en la mettant dans un endroit où vous pouvez facilement nier la connaissance de cette plantation. Si les plants sont dans un endroit assez éloignés sur votre propriété, vous serez probablement en droit de dire que vous n’aviez aucune idée qu’ils poussaient ici.

Certains cultivateurs utilisent des serres faites maison afin de cacher les types de plantes qu’il y a à l’intérieur. Bien que cela enlève les chances de nier la connaissance de la plantation, cela réduit vos chances que votre collecte soit découverte.

Bien que ce soit plus exposé au monde extérieur, les terrains publics sont probablement le choix le plus sûr. Cela peut éviter de faire le lien entre la marijuana et vous. Même si votre collecte était découverte et détruite, au moins vous serez protégé de toute action juridique.

Evitez d’être découvert en premier lieu en choisissant judicieusement votre emplacement. Soyez sur que c’est dans un endroit où il y a peu de passage (comme des randonnées ou d’autres divertissements), et où il n’y a pas de chasse. Gardez un oeil ouvert sur les endroits ou des gens recherchent des champignons hallucinogènes et pourraient trébucher sur vos plantations, évitez ce type d’emplacement – un chasseur de champignons serait plus que content de récupérer votre précieuse marijuana pour lui.

Un autre problème potentiel pourrait être les nouveaux développements. Vous ne seriez pas le premier à choisir un endroit, préparer la terre, et dépenser du temps et de l’argent pour préparer les systèmes d’eau, et de revenir un peu plus tard pour s’apercevoir que le terrain a été complètement détruit par des bulldozers et des constructions.

Télécharger mon guide gratuit de culture de marijuana pour plus de sites de culture en plein air

Certains cultivateurs de cannabis sont particulièrement chanceux parce qu’ils habitent dans un endroit où la culture est autorisée par la loi donc ils peuvent se concentrer sur les aspects plus important : le sol, l’eau et la lumière.

Voici une petite liste des exigences pour la culture en plein air :

  1. Le soleil

Plus de soleil signifie des plants plus larges et des meilleurs rendements. Si votre plantation est dans l’ombre, assurez-vous qu’elle reçoit au minimum quelques heures de soleil chaque jour.

  1. L’eau

Les plants de marijuana seront capables de prospérer dans la plupart des endroits, excepté ceux qui sont inhabituellement secs. Bien sûr, si vous avez plus d’eau à votre disposition, le plant peut absorber plus de nutriments. Les criques, rivières ou autres sources d’eau sont idéales. Amenez votre propre eau est aussi une option.

  1. La bonne quantité de vent

Le doux contact d’une petite brise aide à développer un système de racines solides, mais beaucoup de vent peut abimer le plant de marijuana. Choisissez un endroit qui n’est pas trop venteux.

  1. Un sol riche en nutriment

Les nutriments sont l’élément vital des plants de marijuana, alors essayez de trouver un endroit où beaucoup de plantes vertes poussent. La marijuana s’y plaira très probablement.

  1. Facile d’accès

C’est rassurant et important de voir vos plants au moins une fois par mois. Vous serez capable de dire s’ils ont subis une anomalie, un problème de parasite, un manque de nutriments, une carence en eau où n’importe quoi d’autre.

  1. Garder les cacher

Un accès facile est pratique pour vous, mais pas pour les autres. Essayez de garder les voleurs ou les éventuels informateurs de la police loin de vos traces en plantant votre jardin de marijuana loin de la route ou d’autres endroits fréquentés par les gens. Le maïs, les cannes et les tomates peuvent aussi camoufler la marijuana.

Les autres plantes qui peuvent vous aides

Les autres plantes qui peuvent vous aider

Vous pouvez facilement utiliser les cycles de croissances des autres plantes pour vous guider dans ce que vous pouvez attendre de vos plants de marijuana. Vous devriez regarder comportement de croissances des autres plantes d’été comme le maïs ou les tomates. Le maïs est généralement le meilleur pari. Cette stratégie vous donne la chance de demander des conseils autour de vous (à propos du maïs ou des tomates, par exemple) sans avoir besoin d’expliquer que vous êtes en train de chercher de l’information afin de faire pousser du cannabis.

Les informations à propos d’autres plantes peuvent devenir inestimables car le moment de la récolte du cannabis est similaire à ces autres plantes. Vous pouvez gagner en perspicacité à propos des climats et du moment de la récolte, et vous devriez planter vos graines de cannabis autour du même moment que les autres plantes.

Au delà de la météo et du moment de récolte, parler de plantes qui ont les mêmes saisons de culture va vous aider dans beaucoup de facteurs que vous n’avez encore pas considéré, comme les précipitations et les types de parasites. Vous ne pouvez pas croire tout ce que vous entendez, bien sûr, mais ces types de conversations peuvent même vous aider à trouver un bon emplacement de culture. Assurez-vous juste d’être discret à son propos.

D’autres plantes peuvent aussi aider seulement en étant à côté de vos plants de marijuana. Des plantes hautes, notamment les vertes, vont aider à cacher le cannabis. Beaucoup de cultivateurs (comme ceux en zone urbaine), mettent des fleurs autour de leurs plants de marijuana pour qu’ils ressemblent à des plantations locales.

Bien que ces fleurs soient juste jointes lâchement, elles sont prêtes lorsqu’elles peuvent être vues de loin, d’où le fait que ce soit une méthode populaire pour la culture sur  toits. Parfois, en combinant la technique des fleurs avec quelque chose d’autre, comme attacher quelques branches, peut être suffisant pour cacher ce que vous faites réellement pousser.

Télécharger mon gratuit de culture de marijuana pour plus d’astuces de culture

D’autres cultivateurs utilisent ou placent intentionnellement d’autres plantes autour de leurs plants de cannabis. Les plantes vertes avec beaucoup de feuilles comme le jasmin ou les plantes araignées peuvent bien faire l’affaire. Des buissons ou des bambous sont aussi utilisés par les cultivateurs pour faire une sorte de bouclier autour de leurs plantations.

Faites attention avec ces méthodes : les plants de cannabis en concurrence avec les plantes plus hautes pour récupérer le soleil useront toute leur précieuse énergie pour prendre de la hauteur, cela signifie qu’ils vont pousser très vite et seront bientôt plus hauts que les autres plantes. Pour éviter ça, assurez-vous simplement que vous ne plantez pas d’autres plantes trop près de votre marijuana. Surtout si vous utilisez la technique du bouclier.

Pour conclure, assurez-vous de ne pas prendre uniquement de l’information sur les plants de marijuana mais aussi les plantes natales et locales en général. Apprenez comment et où elles poussent, et utilisez cet avantage. Cela vous aidera à cultiver des plants de marijuana sains et solides, et vous permettra d’obtenir une récolte réussie sans vol ou perte de vos plants. Toute information à propos de votre environnement local vous aidera dans votre réussite, alors commencez avec des plantes locales.

Camoufler vos plants

Camoufler vos plants de cannabis

Un des meilleurs moyens de cacher votre plantation de marijuana est de la planter sous un arbre ou derrière un buisson. Une autre astuce est de s’assurer que vous n’avez que quelques plants dans un endroit spécifique, juste au cas où qu’une partie de vos plants soient découverts. De cette manière, vous ne perdrez pas toute votre récolte s’ils sont découverts.

Vous pouvez réellement plier et tailler vos plants de marijuana pour qu’ils ressemblent à d’autres types de plantes, ainsi cela réduit les chances de les découvrir. Si en faisant ça vous pliez les tiges à l’horizontal, c’est le mieux : vos plants auront plus de soleil, rendant le rendement encore meilleur. Bien que planter des plants de  marijuana sous les arbres semble être un bon moyen de les laisser bien cachés, vous n’êtes pas assuré qu’ils auront au moins cinq heures de soleil direct, autant que de soleil indirect. Plus il y a de lumière, plus vous aurez une récolte fructueuse.

Quelques cultivateurs attachent des fleurs de soie (cliquez ici   pour des exemples) à leurs plants de marijuana pour mieux les camoufler; autrement, les planter proche de plantes aux couleurs et aux tailles similaires peut faire l’affaire. En revanche, assurez-vous que ces plantes ne mourront pas avant les vôtres, cela les rendrait encore plus évident.

La clé est de garder vos plants de marijuana loin de la vue des gens qui regardent autour. En revanche, votre travail n’est pas terminé après les avoir planté, vous devrez traverser d’autres étapes, comme changer votre chemin à chaque fois que vous retourner sur votre emplacement, ainsi que masquer vos traces quand vous y allez. Ne rendez pas évident le fait que vous y avez été : gardez l’environnement comme si personne ne l’avait touché.

Même si ce n’est pas pratique, essayez de garer votre voiture à un endroit où il y a beaucoup de voitures autour. Cela vous aidera d’avoir vous avez votre source d’eau près de votre plantation; porter 100 gallons d’eau paraitra très suspicieux si quelqu’un vous voyait. Ayez une raison valable du pourquoi vous êtes ici, sans hésiter à amener des accessoires pour prouver votre histoire.

Télécharger mon guide gratuit de culture de marijuana sur ce lien et apprenez à cultiver comme un pro!

Tous ces éléments sont à considérer de manières égales durant le processus de mise en place avant de planter votre cannabis. Vous devriez même essayer à plus petit échelle pour votre première saison afin d’être certain que vous récolterez les quelques plants que vous cultivez.

Plus que tout, soyez prudent sur les personnes à qui vous parlez de vos opérations. Même si vous dites à des gens que vous cultivez de la marijuana, vous devez toujours éviter de leur dire où elle est plantée. Pour la plupart des gens qui ont des sites de culture très bien caché et qui pourtant ont été découvert, leur seule erreur était de s’être vanté à leurs propos, à quelqu’un qui les a ensuite rapportés. Malgré tous vos efforts jusqu’à maintenant, rien ne comptera puisque votre récolte entière aura disparu. Ne jamais sous estimer l’importance de la sécurité !

Protéger votre plantation

Protéger votre  plantation de cannabis

Les problèmes de sécurité peuvent varier un petit peu, cela dépend de l’emplacement géographique – cela peut même varier un peu dans un unique pays. Les cultivateurs de Vancouver ont plus de facilité pour cultiver en plein air que les cultivateurs américains qui habitent dans les états situés au sud ouest. Les cultivateurs à Hawaii doivent prendre des mesures supplémentaires pour être sûrs que leur plantation reste secrète, mais les gens habitant en Australie n’ont pas le même problème grâce au fait qu’ils ont beaucoup plus de place et un désintérêt culturel de leurs voisins.

Alors comment vous protégez, où que vous soyez ? Premièrement, apprenez les lois locales concernant la marijuana, et les conséquences si vous enfreignez ces lois. Dans certains endroits avec des lois et des peines très strictes, le risque n’en vaut pas la chandelle. Certains états aux Etats-Unis appliquent une tolérance zéro, cela signifie que s’ils vous découvrent, la peine minimum sera extrême, incluant de la prison et de grosses amendes. Dans d’autres endroits, comme certains pays européens et quelques états aux Etats-Unis (notamment la Californie), la peine dépend beaucoup de la quantité découverte.

Dans la plupart des cas, votre cachette vous sera retirée et vous aurez une amende, mais c’est tout. Vous devrez faire vos propres recherches et prendre une décision en tout bien tout honneur à propos de ce qui est bien pour vous. Dans tous les cas, se tenir en sécurité est primordial. Sans rentrer dans les détails, cela protègera votre récolte d’être découverte et retenue contre votre gré. Moins il y a de personnes au courant, moins vous serez découvert. Si vous avez un doute, n’en parlez tout simplement à personne.

La surveillance aérienne et les photographies infrarouges sont des types de technologies que les forces de police américaine utilisent pour trouver les plantations secrètes de cannabis. Elles sont souvent efficaces, découvrant des centaines de milliers de plants chaque année. Le gouvernement américains fait des efforts pour trouver et se débarrasser des plants de cannabis. Ne vous laissez pas intimider, ils sont souvent concentré sur des sites de culture beaucoup plus vastes, qui sont beaucoup plus faciles à trouver que les jardins personnels ou juste quelques plants à un endroit. Quelques lois  d’états autorisent la police de retirer des propriétés entières au cultivateur, et vendent le tout aux enchères. Cet argent est ensuite utilisé pour acheter des équipements de surveillance à la pointe de la technologie, des armes à feu, des véhicules, et d’autres outils utilisés pour trouver et détruire toute la marijuana dans leur enceinte.

C’est la raison pour laquelle votre sécurité doit être votre première priorité dès le début. Réfléchissez beaucoup où vous voulez cultiver de la marijuana : cultiver loin de votre propriété est toujours le meilleur choix pour votre propre sécurité, puisque ça sépare la récolte du cultivateur. Choisissez un site éloigné, loin des randonneurs, des chasseurs, ou d’autres passage à pied. D’autres plantes (légales) doivent être utilisées pour vous couvrir d’avantage – vous pouvez planter à côté pour couvrir vos plants de cannabis encore plus.

Culture sauvage

Culture sauvage

Parce que dans certaines zones la police devient de plus en plus agressive, les cultivateurs de marijuana ont dû en arriver à des solutions très créatives pour éviter d’être découverts. La culture sauvage est l’une de ces méthodes. C’est le moyen que la plupart des cultivateurs qui plantent leur cannabis en plein air ont du adopter.

Le concept est simple : gardez vos plants loin de la découverte, et garder la découverte loin de vous.

Plusieurs techniques ont été utilisées pour réussir des récoltes non découvertes. Quelques cultivateurs cultivent leur marijuana sous les branches d’arbres. Certains cultivateurs utilisent des bâtiments inhabités depuis un moment pour faire pousser leurs plants sur le toit. Bien que ces emplacements soient assez difficiles à découvrir, ils amènent des difficultés pour les atteindre et les arroser. Si vous faites pousser vos plants de cannabis dans des endroits inaccessibles sur des flancs de collines, vous allez peut-être avoir du mal à porter l’eau pour chaque plant.

Etant donné le risque que vous prenez de perdre du temps et de l’argent (sans parler des conséquences juridiques), soyez sur de conserver votre sécurié comme première priorité quand vous choisissez l’emplacement de votre plantation.

Merci de votre lecture. Veuillez s’il vous plait laisser des commentaires ou des questions ci-dessous et n’oubliez pas de télécharger ma gratuite de culture.

Robert

Comment Section

2 réflexions sur “Les Meilleurs Endroits Pour Faire Pousser Du Cannabis En Extérieur


De Jon sur 26 avril 2016

Super article très bien rédigé et instructif ! Merci 🙂


Laisser un commentaire


*