Page content

Le Meilleur Mélange De Terre Pour Plants De Marijuana En Extérieur

Quand on aborde le sujet du meilleur mélange de terre, cultiver de la marijuana est plus complexe que simplement déposer des graines dans le sol. Vous devez trouver la méthode qui marche le mieux pour vous, que ce soit de planter votre cannabis directement dans la terre, ou d’utiliser un pot ou un autre récipient pour cela. Toutes ces méthodes fonctionnent bien, et, comme toujours, elles présentent des avantages et des inconvénients.

Dans cet article, nous traiterons des méthodes et techniques pour cultiver du cannabis, ainsi que des informations basiques à propos du sol. Le plus grand bénéfice du sol est son habilité à apporter des nutriments aux plants, donc nous aborderons quels nutriments vos plants ont besoin et comment maintenir cet équilibre.

En récipients ou dans le sol

Récipients ou dans le sol

Vous devriez planter votre marijuana dans des récipients si vous voulez vous concentrer sur les conditions du sol et que vous ne voulez pas vous occuper de comment préparer votre surface de plantation avant. Vous pouvez créer votre propre mélange spécial de terre afin d’être sûrs que vos plants auront assez de nutriments. Cela vous aide à long terme puisque cela signifie que vous n’aurez pas à ajouter des nutriments supplémentaires plus tard dans le cycle de vie de la plante.  Cliquez ici   si vous voulez acheter de la terre directement.

Vous n’avez également pas besoin d’avoir des conditions particulières pour votre site de culture, donc vous aurez plus d’options possibles, et, probablement, plus de facilité à trouver un emplacement bien caché.

Téléchargez mon guide gratuit de culture de marijuana pour plus d’astuces de culture en plein air

En revanche, si vous préférez des méthodes plus naturelles, vous serez également face à un grand nombre d’avantages. Par exemple, si le sol est de très bonne qualité, vous aurez accès à presque plus de nutriments que dans un récipient de plantation.

Les racines de vos plants de marijuana peuvent pousser extrêmement profondément et être épaisses comme elles ne sont pas limitées par le récipient. En revanche, cette méthode présente également ses désavantages, puisque cela signifie que vous aurez besoin de beaucoup plus de préparation à l’avance.

Vous devrez modifier et changer le niveau de pH du sol actuel situé sur votre emplacement. En revanche, votre travail acharné payera, comme les nutriments supplémentaires ne partiront pas facilement avec la pluie ou l’arrosage, et les racines prendront ces nutriments quand ils en auront besoin.

Peu importe la méthode de plantation que vous choisissez, le sol devra être riche en nutriments et bien équilibré.

Le meilleur mélange de terre

Le meilleur mélange de terre

Le concept de “vous êtes ce que vous mangez” s’applique aux personnes comme aux plantes. C’est ce qui fait du sol un élément si important pour cultiver des plants de  cannabis de grande qualité. Meilleur est le sol, meilleure est la récolte. Alors qu’est-ce qui rend le sol de bonne qualité ? Si vous le tenez dans votre main, il devrait être moelleux. Il doit être capable de bien drainer, et déjà posséder beaucoup de nutriments.

Si vous utilisez des pots très larges pour planter des graines de marijuana, vous avez une manière simple de contrôler la qualité de votre sol. Vous pouvez utiliser des choses comme du compost ou des engrais achetés en magasin pour former une base riche et fertile - parfaite pour planter. En revanche, si vous plantez dans le sol, vous aurez besoin de préparer et tester la terre pour être sûr qu’il est compatible pour cultiver vos plants.

Les meilleurs nutriments

Les meilleurs nutriments

Les plantes de cannabis auront besoin de beaucoup de nutriments dès le début de leur vie jusqu’à la fin, sinon le rendement de sera pas optimum. Les trois nutriments fondamentaux sur lesquels il faudra se concentrer seront l’Azote (N), le Potassium (P) et le Phosphore (P). Moins il y a des ces nutriments, et moins vous récolterez de feuilles

Quand vous regardez pour un engrais dans un magasin, vous devrez être capable de savoir le pourcentages exactes de chacun de ces nutriments (listés dans l’ordre N-P-K). Ces trois nutriments doivent toujours être présent, pendant toute la durée de vie de vos plants de cannabis. Vous devez maintenir avec attention l’équilibre entre ces nutriments, quelque soit le stade de vie de vos plants

Maintenir cet équilibre est rendu facile en utilisant des engrais achetés en magasin et des méthodes de plantation en récipient. C’est parce que le mélange de l’engrais est probablement à un niveau de pH de 6, ce qui est ni trop acide, ni trop basique, le rendant au niveau de pH parfait pour vos plants de marijuana.

En revanche, ne soyez pas surpris si vos plants de marijuana commencent à montrer des signes de manque d’un ou plusieurs de ces nutriments - c’est simplement parce que les plants ne les utilisent pas tous à la même vitesse. Certains nutriments sont consommés plus rapidement que d’autres. Vous pouvez faire cela en nourrissant le sol, ou juste en les ajoutant dans votre arrosage normal.

Alors comment pouvez-vous identifier le besoin d’un nutriment en particulier ? Vous pouvez voir et sentir les différences qui vous diront de quel nutriment manque votre plant.

Planter dans des récipients

Planter dans des récipients

Essayer un pot en plastique qui fait environ un volume de 5 gallons. Vous pouvez en trouver des déjà utilisés dans des restaurants, ce qui signifie qu’il n’y a jamais eu de matières dangereuses stocké dedans.

Técharger mon guide gratuit de culture de marijuana pour plus d’astuces de culture en plein air

À l’opposé, les pots en argiles ne sont définitivement pas idéaux. Ils sont une dépense inutile et absorbent une partie de l’eau que vos plants de cannabis pourraient utiliser. Si vous êtes amenés à utiliser des pots en argile, assurez-vous de pulvériser de l’eau dessus pour qu’ils n’absorbent pas l’eau des plants, notamment pendant la saison d’été chaude et aride.

Vous pouvez également trouver des sacs de culture, qui peuvent être un bon substitut des pots en argile ou des pots en plastique. Ils peuvent contenir un peu de terre et sont relativement durable.  Le seul problème potentiel avec les sacs de culture est qu’ils permettent beaucoup plus de cogner les plants et les racines à chaque fois que vous avez besoin de les déplacer.

Donc si vous choisissez de les utiliser, soyez attentif quand vous devez transporter les plants qui se trouvent à l’intérieur. Si les racines sont abimées, votre plante devra consacrer toute son énergie pour les réparer au lieu de grandir, donc ça ralentira la croissance.

Quelque soit le récipient que vous décidez d’utiliser, assurez-vous qu’il a des trous sur le dessous afin que le trop plein d’eau puisse être évacué, et que vous ne noyez pas vos plants. Assurez-vous que ces trous ne soient pas trop gros, sinon la terre peut sécher en dessous. Une autre idée qui peut marcher est de laisser quelques cailloux (pas trop) dans la terre pour aider le drainage.

Planter dans la terre

Planter dans la terre

Si vous partez sur de la terre naturelle, vous devrez comprendre à quoi ressemble le sol près de votre site de plantation, ainsi qu’à côté de vos plants. Le sol peut être de trois types différents : argileux, sablonneux ou boueux. Vous pouvez savoir le type de sol en demandant simplement à un magasin de jardinage quel type est le plus commun dans la région.

Vous pouvez également prendre quelques échantillons de terre et les amener à magasin de jardinage. Ainsi, ils peuvent voir la terre et vous dire exactement de quel type elle est.

Cultiver dans un sol argileux

Cultiver dans un sol argileux

Les sols argileux sont généralement plus lourds et capables de mieux retenir l’eau. En revanche, tout n’est pas positif, comme un sol dense peut aussi empêcher l’eau de passer au travers, et donc d’empêcher les racines de grandir aussi vite qu’elle aurait pu le faire autrement. Ce type de sol est présent partout dans le monde, et donc, quelque soit où vous êtes, vous devrez vous préparer à gérer ce type de sol.

Avant de planter vos plants de cannabis dans le sol, vous devez creuser des gros trous pour planter. Ces trous doivent être assez large - quelques pieds les uns des autres, dans lesquels vous pouvez ajouter le mélange d’un compost ou des engrais adaptés. Cela empêchera les sols argileux de trop inhiber la croissance de vos plants de marijuana.

Cultiver dans des sols sablonneux

Cultiver dans un sol sablonneux

Les sols sablonneux sont situés dans des climats arides, généralement près des côtes. Beaucoup de régions à l’intérieur des terres peuvent également héberger des sols sablonneux. Comme vous pouvez vous en douter à cause du nom, les sols sablonneux sont moins comprimés et, du coup, laisse passer beaucoup d’air, des mouvements d’eau, ainsi que la croissance des racines. C’est utile pour les racines de cannabis qui cherche et localise des minéraux qui ne sont pas facile à trouver.

Comme l’eau peut se déplacer librement dans les sols sableux, elle ne peut pas être aussi bien retenue que dans les sols argileux. Cela amène un problème différent, auquel il faut se préparer d’avance. Cette préparation permettra à vos plants de marijuana de pousser plus et d’offrir un meilleur rendement. Vous pouvez utiliser un terreau humide pour aider le sol à mieux coaguler, ce qui est nécessaire pour retenir plus d’eau.

Une autre bonne idée est d’ajouter de l’engrais en vrac ou du paillis de planteur comme les sols sablonneux se situent souvent dans une région climatique plus chaude. Ces deux ingrédients devraient assurer le sol de rester frais, malgré le chaleur de l’air environnante.

Cultiver dans un sol limoneux

Cultiver dans un sol limoneux

Peut-être que l’un des sols les plus facile à travailler est le sol limoneux qui à la fois retient bien l’eau et offre une liberté d’action pour l’eau et la croissance des racines. C’est une combinaison parfaite entre les sols argileux et sablonneux. Ces sols sont fertiles et humides.

Soyez toujours conscient que ce n’est pas parce que la structure du sol limoneux est pratique que cela veuille dire qu’il contient tous les nutriments nécessaires pour vos plants de marijuana.

Il sera certainement riche en nutriments au début, mais perdra en qualité nutritive au fur et à mesure que le temps passe. Notamment durant la phase de croissance végétative, où vous aurez sûrement besoin d’ajouter des nutriments.

Tester son mélange de terre

Tester son mélange de terre

Identifier de quel type de sol est votre site de culture  n’est pas aussi facile qu’il n’y parait. Tous les sols sont une compilation des trois types de sols décrient plus haut. Avant de tester véritablement de quoi est fait votre sol, vous devriez avoir une idée générale de quel type il pourrait être.

Le sol, même si vous le mettez dans un pot, doit être testé (lien rapide vers l’article sur la mesure du pH d’un sol pH). Même si vous achetez de l’engrais dans votre jardinerie de proximité, c’est toujours une bonne idée de tester le niveau de pH pour s’assurer qu’il ne soit pas trop acide. Afin de vérifier le pH, vous devrez acheter un test de pH. Qu’est-ce que signifient véritablement les niveaux de pH ? Votre testeur vous indiquera des nombres entre 1 et 14. Plus le nombre est petit, plus c’est acide. Si c’est à l’extrémité supérieure, c’est plus basique. Si c’est à 7, c’est exactement neutre - ce qui est à priori idéal pour cultiver des plants de marijuana. Bien que l’échelle paraisse petite, la différence entre deux nombres différents est décuplée. Par exemple, si votre sol à un niveau de pH à 5, c’est dix fois plus acide que s’il était à 6. Pour aller plus loin, si votre sol à un pH de 5, il est cent fois plus acide que s’il était à un pH de 7.

Vos plants de marijuana seront les plus heureux si le pH du sol se situe entre 5.5 et 6. S’il l’est, vos plants de marijuana seront capable d’agir aussi efficacement que possible pour récupérer les nutriments dans le sol.

Si le sol est trop acide ou a un niveau de pH en bas de l’échelle, cela signifie que les sels vont empêcher les nutriments d’être absorbés, ou empêcheront vos plants de décomposer ces nutriments, ce qui signifie que les racines ne peuvent pas les atteindre. Dans cette situation, vous pourriez également constater une accumulation de toxines qui empêchera les racines d’absorber de l’eau.

Si le sol est trop basique, il peut aussi empêcher la possibilité de décomposer les nutriments pour vos plants de cannabis. À la place, les nutriments pourraient être chassés dès que vous les arrosez. Si vous tester votre sol et qu’il est assez basique (entre 7.1 et 7.4), il peut en fait être propice pour la phase de croissance végétative. Bien sûr, cela dépend de l’ensemble des conditions du sol, ainsi que votre habilité à ajouter des nutriments quand cela était nécessaire. Dès que vos plants atteignent la phase de fleurissement, vous devrez vous assurer que le niveau de pH est proche de 7.

Comment mesure-t-on le niveau de pH exactement ? Vous pouvez utiliser trois différentes façons qui marchent plutôt bien. Les kits de test pour sol, le papier de tournesol, et les tests de pH électronique sont tous faciles à trouver dans les jardineries ou dans un magasin de produits électroniques. Assurez-vous de prendre plus qu’un échantillon quand vous testez le pH et soyez sûr de suivre des indications données par l’appareil de test de pH choisi. Les kits de test de sol et les solutions chimiques données permettent de mesurer le niveau de pH et de maintenir la dose de nutriments. Vous pouvez le “lire” en regardant la couleur qui apparait et en la comparant à charte de couleurs inclue dans le kit. Vous devez vous assurer de bien comprendre ce que vous faites et comment le tout fonctionne. Si vous avez la possibilité, essayer d’utiliser le test sur un sol que vous savez neutre en niveau de pH. Le produit le plus simple à utiliser est le testeur électronique. Il produit des résultats clairs et précis et c’est l’appareil le plus rigoureux et précis que vous pouvez utiliser.

Pour conclure, ne sous-estimez jamais l’importance du sol et ne soyez pas flémard quand il s’agit de choisir et de tester le sol. Testez-le régulièrement afin de vous assurez qu’il est constamment au bon niveau de pH pour vos plants et que vous avez une compréhension complète sur le type de sol que vous préparez en conséquence. Bonne culture !

Si vous voulez commencer à faire pousser de la marijuana, téléchargez mon guide gratuit de culture et acheter des graines de marijuana de haute qualité. Nous envoyons nos graines aux USA, Canada et beaucoup d’autres pays. Pour toute question relative à la culture, merci de vous rendre sur la page d’aide à la marijuana.

Robert

 

Comment Section

0 réflexions sur “Le Meilleur Mélange De Terre Pour Plants De Marijuana En Extérieur

Laisser un commentaire


*