Page content

L’étape De Semis Chez Les Plants De Marijuana

Garder vos plants de marijuana heureux et sains revient à l’attention que vous leur portez à chaque étape de leur vie. C’est particulièrement important dans les premières étapes du jeune plant car ils sont alors dans leurs conditions les plus fragiles. Dans cet article, nous verrons les différentes manières de protéger vos semis pendant ces étapes délicates de leur vie.

 

 

 

 

Semis

Cannabis semisL’élément clé à faire pendant cette étape est de faire bien attention et de garder des notes sur le développement ou le changement qui arrive chez vos graines de marijuana. Lorsqu’elles germent, les veines des graines vont se diviser et permettre à une vrille blanche de percer au cours des quelques heures de cette division. Cette vrille poussera très rapidement, poussant vers le vas jusqu’à ce qu’elle soit assez profonde pour qu’elle maintienne le reste du plant (c’est-à-dire la tige)

L’enveloppe, désormais séparée en deux, émerge de la terre et fonctionne comme une sorte de feuille temporaire – en d’autres mots, elle absorbe l’énergie qui peut être utilisée pour produire de la chlorophylle dans le plant. Lorsque vous voyez la tige poussez vers le haut, vous pouvez être sûr qu’au même moment des racines sont en trains de germer et de pousser vers le bas.

Les deux premières feuilles, complètement différentes des feuilles qui pousseront dans le futur, sortiront du milieu de l’espace de division de la graine. Deux feuilles arrondies pousseront du milieu des ces feuilles. Ces deux feuilles arrondies ressemblent en général à des pâtes de poulet car elles ont trois lobes. Après les feuilles à trois lobes, les feuilles à cinq loves apparaissent, et puis celles avec sept lobes. Les feuilles à sept lobes sont celles que tout le monde connaît comme étant des feuilles de marijuana.

Si vous avez réussi à garder vos plants de marijuana sains pendant l’intégralité de cette étape, vous réussirez très probablement à effectuer une étape végétative très prometteuse. Protéger vos jeunes plants est bien plus que de la simple survie : c’est un investissement pour la future récolte. Lisez l’article Comment faire germer des graines de marijuana pour plus de conseil.

Cet article couvre les divers éléments sur lesquels vous devez garder un œil pour vous assurez du bien être de vos semis. Ces éléments sont la protection, l’eau, les nutriments, la chaleur et la lumière naturelle.

Protection

Protection de cannabis semisVous aurez besoin de protéger vos jeunes plants de bien plus qu’une éventuelle découverte par les autorités. Même si vous vivez dans un endroit où la culture de marijuana est légale, vous avez toujours beaucoup de choses à prendre en compte pour protéger vos semis.

Vous devriez garder vos plants dans une zone protégée, comme le toit d’un immeuble, et la protéger en utilisant un dôme en plastique transparent. Ces dômes peuvent empêcher que vos semis soient mangés par des insectes, des rongeurs ou d’autres animaux nuisibles, et ils sont assez simples et peu cher à faire soi-même.  Coupez simplement en deux une bouteille en plastique propre puis recyclez le haut et gardez le bas. Vous devriez faire de petits trous dans les coins de cette moitié afin que le jeune plant ait un peu d’air. Placez le dôme sur votre petit plant, et recouvrez le complètement. Petit bonus : votre plant sera isolé en cas de gelée.

Téléchargez mon guide gratuit de culture marijuana en cliquant sur ce lien  pour plus de conseils

En plus de l’isolation et de l’addition, vos semis auront besoin d’éléments importants : l’eau et la lumière du soleil. Vous devez garder constamment le sol et les semis humides et vous devez vérifier qu’ils reçoivent beaucoup de lumière naturelle. Si vous vivez très au nord, vous pourriez avoir quelques difficultés avec cela car vos journées printanières seront plus courtes que celles des latitudes plus au sud. Un gros problème qui peut arriver aux cultivateurs en extérieur est que leurs semis ne reçoivent pas assez de lumière naturelle. Lorsque cela arrive, le plant s’étire vers le haut de plus en plus pour essayer d’atteindre plus de lumière jusqu’à devenir trop grand pour se supporter lui-même.

Si vous avez l’espace et les ressources, vous pouvez essayer de commencer à faire germer vos graines de cannabis dans un placard. Utiliser le bon équipement dans cet environnement peut vos donner à vos jeunes plants beaucoup de lumière, leur donnant assez d’énergie pour qu’ils fassent pousser des feuilles grandes et saines dès le début. Ce type de culture assurerait également que les tiges ne deviennent pas trop longues et donc faibles ; à la place elles seront courtes et robustes. Vous pourrez éviter le danger de stabiliser de longues et faibles tiges avec des bâtons. Si vous ne le faites pas lorsque les plants sont penchés vers le sol, ils pourraient commencer à pourrir.

Ceci étant dit, si vous commencez à faire pousser vos semis en intérieur, les transplanter en extérieur sera nécessaire, ce qui présente son lot de difficultés et d’inquiétudes concernant la sécurité de vos jeunes plants. Finalement, tout dépend de l’option qui vous semble la plus adaptée à votre cas.

Eau

L'arrosage des semisUn problème courant qui arrive lorsque vous essayez de bien vous occuper d’un semi est de lui donner trop d’eau. Le problème n’est pas tant de lui donner trop d’eau mais surtout de donner trop d’oxygène aux racines du plant. Cela arrive plus fréquemment avec les semis qui poussent dans un contenant car l’eau ne peut pas aller plus loin que les parois.

Si vous plants sont surhydratés, vous verrez très probablement des symptômes comme la chute de feuilles. Il y a de nombreuses manières d’éviter cela : continuez de lire pour avoir une meilleure compréhension. Votre situation de plantation est le facteur le plus important qui entre en jeu lorsque vous essayez de comprendre comment vous avez trop hydraté vos plants et comment vous pouvez réparer le problème ou l’éviter.

Surhydratation

Surhydratation semis de cannabisVotre pot est trop gros pour vos semis. Comme les minuscules racines d’un jeune plant absorbent beaucoup moins d’eau que lorsque les plants sont murs, si vous arrosez autant que le contenant le permet, ces racines  ne pourront pas tout prendre. Cette situation, occasionnellement appelée « surplantation » mène à une surhydratation. Alors comment empêcher que cela arrive ?

La meilleure chose à faire est de commencer la vie de vos semis dans un contenant plus petit. Une fois qu’ils ont poussé avec une quantité suffisant, vous pouvez les déplacez dans un contenant plus gros. Si c’est trop tard et que vous devez régler le problème, limitez simplement votre arrosage à une zone spécifique : un petit cercle autour de votre plant. Une fois que les centimètres à la surface sont secs, vous pouvez arrosez à nouveau. Vous pouvez commencer à arroser de manière normale.

Téléchargez mon guide gratuit de culture marijuana en cliquant sur ce lien  pour plus de conseils

Si vous planifiez assez en avance, vous pouvez avoir un contenant différent pour chaque étape de la vie de votre plant de marijuana. Si vos plants vivront dans des contenants pendant toute la saison de culture, vous devrez savoir en avance la taille de votre dernier contenant. Dans d’autres termes, vous devez avoir une bonne idée de la taille des plants que vous souhaiteriez avoir. Comme les racines poussent plus rapidement lorsqu’elles sont dans un contenant pour une longue période, moins de transplantations signifient un plant plus gros (et donc un contenant plus gros). Prenez ceci en compte lorsque vous planifiez la taille de vos contenants.

Votre pot est trop petit pour vos semis. Vous pouvez planter vos semis dans de très petits contenants individuels, comme des bols. Vous ne pouvez pas les garder dans ces petits récipients pour toujours par contre car leurs racines vont rapidement être plus grande que ce petit espace. Si vos plants sont laissés dans un petit récipient pendant trop longtemps, ils vont devenir « liés par la racine ». Cela signifie que les racines se seront attachées les unes aux autres autour de l’extérieur du bol, empêchant l’eau de l’intérieur de s’échapper.

Pourquoi est-ce une mauvaise chose ? Cela peut entrainer quelques gros problèmes, comme par exemple la surhydratation, des carences en nutriment, le flétrissement et plus encore. Vous pouvez éviter ce problème simplement en changeant la taille de ces récipients aussi fréquemment que nécessaires (utilisez ces contenants)

Mauvais drainage. Si le contenant de vos plants n’a pas un système de drainage efficace (i.e. des trous percés dans le bas du contenant, et le bon type de sol), une surhydratation deviendra rapidement un problème qui pourrait menacer la vie de vos plants.

Une manière d’éviter cela est de commencer dès le début à cultiver vos plants dans un sol qui draine bien. Les sols qui sont à base d’argile, par exemple, retiennent l’eau et devraient donc être évités. Vous pouvez également commencer avec un contenant plus petit, ce qui pourrait aider à éviter le problème cité ci-dessus. Vérifiez que vos contenants aient beaucoup de trous d’où l’eau peut être drainée. Si jamais vous remarquez que l’eau ne se draine pas aussi vite qu’elle devrait, vous pouvez ajouter de la perlite à votre sol pour augmenter son contenu en oxygène. N’arrosez pas les plants aussi souvent jusqu’à ce que vous remarquiez qu’elles boivent plus, ou alors essayez d’utilisez un Smart Pot au lieu d’un pot normal.

Si vous suivez ces conseils et que vous arrosez vos plants avec précautions, vous devriez réussir à éviter la surhydratation.

Déshydratation

Déshydratation semis de cannabisSi vous êtes sûr que vous n’avez pas arrosez vos plants trop ou trop souvent et qu’ils sont en train de flétrir, le problème pourrait alors être un manque d’eau. Parfois les gens qui ont eu souvent affaire au problème courant de surhydratation ont trop compensé, et ont finalement arrosé leurs plants moins que requis.

Les racines de vos plants doivent constamment pouvoir accéder à l’eau. Les plants perdent l’eau qu’ils ont absorbé par leurs feuilles dans un processus appelé transpiration. Ils le font en aspirant l’eau par les racines, comme avec une paille. Si le procédé continue mais que les racines ne reçoivent pas d’eau, le plan aura de sérieux problèmes.

Si vous pouvez remarquer à l’œil nu que votre sol se décolle des bords du contenant, vous avez probablement un problème de soushydratation sur les mains.

Si votre sol est enrichi avec des nutriments et que vous sous-hydratez vos plants, les effets seront encore plus dévastateurs. Vos plants deviendront vert foncé et auront de nouvelles pousses d’une couleur étrange. Dans ce cas, la seule chose que vous pouvez faire est de donner plus d’eau à vos plants pour ré-établir leurs racines et relancer la croissance. S’ils reçoivent assez d’eau pour combattre ces effets, ils seront probablement capables de combattre cette situation.

Nutriments

Nutriments et semis de cannabisDonnez des nutriments à vos plats peut apporter son lot de problèmes. Si vous leur donnez un dosage trop élevé de nutriments, par exemple, ça entrainera un empoisonnement aux nutriments. Les feuilles de vos plants auront les extrémités brulées et deviendront foncées.

Empoisonnement. Un empoisonnement aux nutriments peut être causé par un sol « chaud » ou un type de sol avec beaucoup de nutriments. Tant que vous arrosez assez vos semis, ils devraient être capables de pousser malgré cet empoisonnement qui vient du sol.

Certains sols sont « avec une libération lente » comme le Miracle-Gro. Evitez ces sols à tout prix car ils n’aideront pas vos plants à rester sains – en fait, ces sols rendent vos plants plus susceptibles à l’empoisonnement aux nutriments.

Téléchargez mon guide gratuit de culture marijuana en cliquant sur ce lien  pour plus de conseils

Si vous donnez des nutriments à vos semis quand ils sont trop jeunes, ils pourraient avoir une sorte d’overdose. Tant que votre mélange initial de sol est de grande qualité, vous ne devriez pas penser à en ajouter d’autres pendant au moins quelques semaines.

Si vous nourrissez vos plants avec une grande quantité de nutriments d’un coup, vous pourriez avoir un empoisonnement aux nutriments en moins d’une journée. Si vous utilisez le planning que vous avez en général lorsque vous achetez des nutriments en magasin, donnez seulement la moitié de la quantité indiquée sur le planning et voyez comment vos plants réagissent avant d’en donner davantage.

Déficience. Si vous utilisez le mauvais type de nutriments ou que vous achetez un mélange de plantation qui n’est pas adapté aux semis de cannabis, vos plants pourraient finir avec une carence de nutriment. Vous pouvez identifier ce problème par la formation de feuilles jaunissantes et pliantes. Eventuellement, elles faneront et tomberont. Ces feuilles sont situées en bas du plant, mais si elles sont situées seulement au sommet, alors la carence de nutriment n’est probablement pas un problème pour le plant. Les carences en nutriments affectent toujours vos plus vieilles feuilles en premier.

Vous pouvez éviter de tels problèmes en vérifiant que vos plants aient le bon type de nutriments et en fournissant les nutriments au fur et à mesure que les plants utilisent ceux présents dans le sol. De plus, si vous cultivez vos plants sans terreau, cela ne veut pas dure que vous ne devez pas fournir des nutriments.

Des problèmes peuvent également survenir si le sol ne reste pas à un niveau de pH équilibré. Même si les bons nutriments sont présents, vos plants pourraient avoir une carence de nutriment si le niveau de pH est mauvais. Si vous n’arrosez pas beaucoup vos plants, cela pourrait également avoir un effet lié aux nutriments sur vos plants. De plus, gardez vos plants dans un contenant qui est trop petit pour eux pendant trop longtemps entrainera des carences de nutriments simplement parce que cela empêchera vos racines de fonctionner correctement.

Pour une liste de toutes les carences en nutriments, lisez l’article Carences en nutriments chez les plants de marijuana.

Température

Température et semis de cannabisLa température devrait rester autour de 73 degrés, mais si c’est trop chaud alors déplacez la lampe loin de la lampe. Si la température est trop élevée pour vos plants, leurs feuilles commenceront à boucler vers l’intérieur et prendront une forme semblable à un canoë. Vous pouvez résoudre ce problème facilement en baissant la température. Ces symptômes apparaissent plus facilement lorsque vos plants ne reçoivent pas assez d’eau.

Lumière

Lumière et semis de cannabisSi vous faites germer vos graines en intérieur, c’est mieux de placer vos semis dans des contenants sous des lumières fluorescentes car les lumières n’utilisent pas trop d’énergie et n’émettent pas trop de chaleur, vous permettant de ce fait de les placer assez proche des plants (de 30 à 60cm). Vérifiez que votre lampe compacte fluorescente est allumée pendant 18 heures, et éteinte pendant 6. Si vous utilisez la lampe de culture à haute pression sodium (HPS), placez la aussi près des semis que possible mais ne laissez pas la température dépasser les 77.

Si vous faites germer vos graines en extérieur, c’est différent. On peut dire sans aucun risque que l’élément le plus important lorsque vos plants commencent à germer est la    lumière du soleil. N’ayez pas peur de leur donner trop de lumière – ce n’est presque jamais assez, tant que vous gardez les autres besoins de vos plants sous contrôle (i.e garder le sol constamment humide). Si vos plants n’ont pas assez de lumière, ce sera évident car leurs tiges seront comme blanchâtres, grandes et fines. En gros, c’est la manière de votre plant d’essayer de capter autant de lumière que possible.

Ceci étant dit, chaque plat à un truc appelé son « point de saturation de lumière » ou le point où les plants ne peuvent pas utiliser toute la lumière à laquelle elles sont exposées. Tant que vous gardez votre éclairage à un niveau raisonnable, vos plants n’atteindront probablement pas leur point de saturation de lumière. Si jamais ils l’atteignent, cela devient un gaspillage de lumière, d’électricité et de temps – lorsqu’un plant reçoit trop de lumière, il ne pousse en fait pas aussi vite, car il n’a aucune raison de devenir plus gros dans le but de capter plus de lumière alors qu’il en reçoit déjà trop.

Une manière facile de réduire la quantité de lumière reçue par vos plants est de déplacer vos lampes plus hautes pour qu’elles soient plus loin de vos plants. S’ils ont besoin de plus de lumière, déplacez vos lampes plus près. C’est aussi simple que ça!

Etirement

Etirement de semis de cannabisLes plants de marijuana qui sont étirés ont tendance à être comme cela du fait de certains facteurs environnementaux. Ces plants ne produiront pas de tiges robustes qui peuvent facilement supporter plusieurs branches, bourgeons et feuilles. Donc, il est important de vous assurer que les plants de marijuana ne s’étirent pas trop fins. Une solution simple à ce problème est de pencher la tige en avant et en arrière. Si vous pensez que cela mets beaucoup de stress sur le plant, ce n’est pas le cas, cela force plutôt la tige à se casser puis à reconstruire à cet endroit. En résultat, les tiges deviennent plus robustes.

D’autres solutions à ce problème sont par exemple utiliser beaucoup de lumière bleue, maintenir les températures autour de 80°F, ou vérifier que les plants ont toute la lumière dont ils ont besoin. Si la lumière est rare, le plant va commencer à s’étirer pour atteindre une source de lumière. Pour plus de conseils sur l’étirement, lisez l’article  L’étirement des plants de marijuana

Merci d’avoir lu cet article. N’hésitez pas à laisser des commentaires ou des questions ci-dessous et n’oubliez pas de télécharger ma bible de culture gratuite

Robert

Comment Section

2 réflexions sur “L’étape De Semis Chez Les Plants De Marijuana


De BENJAMIN sur 29 décembre 2017

MERCI C TOUS EN PAS FRANCAIS


De Cnbsn$$ sur 10 mai 2018

je trouve ca interessant et instructif!

Laisser un commentaire


*