Page content

Arroser La Marijuana Cultivée En Sol

Les plants de cannabis utilisent beaucoup d’eau et peu importe le type d’installations que vous utilisez, vous aurez besoin de beau de H20. Il n’y a pas de règles écrites dans la pierre lorsqu’il s’agit d’arrosage car les besoins du plant sont déterminés par l’environnement dans lequel il pousse. Si l’environnement est très chaud, le plant utilisera plus d’eau. Si le plant reçoit le maximum de nutriments, il peut absorber.

L’eau agit comme véhicule pour les nutriments dissout et les minéraux, étant absorbé par les racines avant de se répandre dans le reste du plant. Cela refroidit également le plant tout en remplissant les cellules pour garder le plant structurellement sain et est requis pour la photosynthèse.

En général, arrosez suffisamment pour que votre sol soit humide mais pas mouillé. Si le sol est trop mouillé, vous risquez la croissance de champignon et l’endommage de vos racines. Dans cet article, nous discuterons des différentes manières dont l’eau affecte la croissance du cannabis.

Sources d’eau

Sources d’eau cannabis

La grande majorité des cultivateurs utilisent l’eau du robinet pour arroser leurs plants. En effet, vous pourriez même avoir du mal à trouver des systèmes à osmose inverse dans beaucoup de jardinerie ou de magasin pour systèmes hydroponiques selon là où vous vivez. Certains endroits sont bénis et ont de l’eau du robinet pure. Cependant, la plupart des endroits en Europe ou en Amérique du Nord ont probablement des impuretés dans leur eau du robinet, particulièrement dans les grandes villes. Alors que la sévérité de ces impuretés peut varier, beaucoup de cultivateurs ont besoin de précision dans leurs opérations et l’eau du robinet peut avoir son lot d’inconnues.

La plupart des eaux du robinet contiendront des minéraux supplémentaires. Le type de minéraux dépend de votre emplacement. Calcium, sodium et magnésium sont courants. Plus votre eau est dure, plus elle contiendra de minéraux et il y a une grande variété de minéraux potentiels que votre eau pourrait contenir.

Téléchargez mon guide gratuit de culture de marijuana pour un calendrier d’arrosage

Votre eau de robinet pourrait avoir un EC qui va de 0,2 à 0,8 voire même plus. Le vrai problème ici est que même si vous prenez des mesures précises, il n’y a aucune manière pour vous de savoir quels types d’éléments sont dans votre eau ainsi que les ratio de ces éléments. Ce qui signifie que l’argent supplémentaire que vous avez dépensé pour mesurer avec précaution les nutriments sera pour rien : le mélange est instantanément déséquilibré par une quantité inconnue d’autres nutriments. Dans le pire des cas, cela peut être entrainé des brulures de nutriments et empêcher la croissance de vos plants. Plus d’infos sur votre eau dans l’article Eau douce ou dure pour les plants de marijuana

Quelle quantité d’eau

Quelle quantité d’eau cannabis

La quantité d’eau que vous devriez utiliser dépend de l’environnement du plant. Cela dépend de la taille du plant, de la température, de la composition de votre sol ou du substrat, les propriétés de l’eau que vous utilisez et les capacités de vos systèmes de filtration de l’eau. Lorsque vos plants maturent, l’environnement devient plus chaud et moins humide et le plant grandira davantage avec de l’air et de l’eau supplémentaire. De grandes feuilles agrandissent la surface sur laquelle l’évaporation peut apparaître. Le processus métabolique est activé par la chaleur et l’humidité transpirée disparaît ce qui entraine une augmentation de la transpiration du plant. Lisez l’article Planning d‘arrosage et d’alimentation pour la marijuana pour plus d’info.

Quand arroser

Quand arroser cannabis

Vous devez garder le sol humide dès le tout début du cycle de vie du plant – avant même que votre graine ait germé en jeune plant. Comme les graines n’ont pas de racines, elles mourront. Elles mourront également noyées si elles ont trop d’eau. Habituellement, il est conseillé de garder les semis et les jeunes pousses hydratés en pulvérisant de l’eau pour assurer que vous ne les noyiez pas avec trop d’eau. Une fois que les jeunes plants ont pris racines, vous pouvez commencer à les arroser plus abondamment.

Lorsque les jeunes pousses s’enracinent et se développent, vous pouvez aussi laisser le sol séché pour de courtes périodes de temps. Ces courtes périodes sèches aideront à limiter les risques de développement de croissance de champignons qui peuvent rendre le plant malade et le détruire. Rappelez-vous d’arroser régulièrement les plants mais ne laissez pas le sol devenir trop mouillé. Assurez-vous également que le sol ne soit pas trop sec, ou votre plant ne réussira pas sa photosynthèse. Evidemment cela entrainera l’arrêt de la croissance et la mort de votre plant.

Bien que beaucoup de pots aient des petits plateaux qui retiennent l’eau que vous avez déjà utilisé pour l’irrigation, vous feriez mieux de jeter cette eau et d’en utiliser de la nouvelle. Laisser l’eau croupir pendant de longues périodes est comme prier pour une accumulation de bactéries.

Téléchargez mon guide gratuit de culture de marijuana pour un calendrier d’arrosage

Si vous arrosez le plant avec trop d’eau d’un coup ou que vous arrosez le plan trop rapidement, de petites chaines se formeront dans le sol. L’eau se draine très rapidement par ces chaines et elle ne sera donc pas absorbée par les racines. Toujours arrosez vos plants doucement et de manière égale pour assurer une bonne hydratation et une bonne distribution de nutriments. Assurez-vous également une eau à température ambiante autour de 20°C, sinon les racines pourraient avoir un choc thermique.

Le matin est le meilleur moment pour que vous arrosiez vos plants. De cette manière, votre plant a toute une journée d’ensoleillement et de procédés chimiques pour lesquels utiliser l’eau. Arroser le soir augmente le risque d’avoir à gérer des champignons ou de la moisissure.

Problèmes courants d’arrosage avec le sol

Problèmes courants d’arrosage cannabis

Le premier problème à propos de l’arrosage de vos plants est le sur-arrosage. Ne le faites pas. Assurez-vous que votre substrat ne soit pas constamment mouillé. Si votre sol est toujours mouillé, il y a un grand nombre de problèmes qui peuvent apparaître. Les racines peuvent pourrir, les feuilles peuvent mourir et tomber, sans mentionner l’énorme risque de croissance de champignons et de moisissure. Si vous arrosez trop, arrêtez immédiatement et donnez au plant un tout petit peu d’eau jusqu’à ce que les racines soient à nouveau blanches et saines.

Essayez également de ne pas laisser votre sol trop séché. Si un plant n’a pas assez d’hydratation, le plant ne se développera pas correctement. Eventuellement, les cellules perdront trop d’eau et le plant fanera et s’effondrera. A ce moment, il est très difficile pour un plant de repartir et de guérir.

Engrais pour votre sol

Engrais pour votre sol cannabis

Essayez de minimiser l’application d’engrais liquide au sol et l’utiliser qu’en cas de nécessité. Par exemple, si vous avez un mauvais mélange de sol ou si votre contenant de culture est trop petit, ou que le plant a l’air sous-développé. Les engrais liquides peuvent être ajoutés à votre source d’eau avant que vous arrosiez le plant.

Les engrais liquides sont absorbés extrêmement rapidement par le système de racine d’un plant. Le fait est que ce n’est pas toujours une bonne chose. Etre absorbé aussi rapidement signifie qu’il est très facile pour vous d’ajouter trop d’engrais ce qui peut endommager le plant. Ce double effet avantage/risque est la raison pour laquelle vous devriez agir avec précaution lorsqu’il s’agit d’engrais liquides.

Vous pourrez également choisir entre des engrais liquides chimiques et biologiques pour vos plants. Les engrais liquides biologiques fonctionnent en général mieux, et vous n’avez pas trop à vous inquiéter de la toxicité ou des dommages longs termes sur votre sol ou sur votre eau. Malheureusement, la plupart sont à vase d’algues et ont tendance à ne pas sentir très bon.

Vous avez également l’option de fertiliser le plant et de lui fournir des nutriments par le stomate du feuillage. Les pores du feuillage absorbent également les nutriments rapidement. Vaporisez juste une solution hautement diluée sur les feuilles puis rincez les feuilles avec de l’eau normale.

Merci d’avoir lu cet article. N’hésitez pas à laisser des commentaires ou des questions ci-dessous et n’oubliez pas de télécharger ma bible de culture gratuite

Robert

Comment Section

0 réflexions sur “Arroser La Marijuana Cultivée En Sol

Laisser un commentaire


*